ImpôtsLes brèves de Priority Finanz

Expatriation ou exil fiscal? 10% de départs en plus

Les expatriations des foyers gagnant plus de 100 000€ continuent à augmenter et concernent près de 1% des contribuables les plus fortunés.

4 100 départs en 2014, qui sont les dernières données disponibles dans ce domaine, soit une hausse de 10%.

Les raison de ces départ?

Principalement c’est la motivation professionnelle qui est prime et plus rarement une motivation purement fiscale. Pour ceux qui ont le choix entre différentes destinations, il privilégierons la qualité de vie dans leur nouveau pays et s’ils peuvent allier la fiscalité … c’est encore mieux.

Toutefois, le profil type de ces expatriés : principalement le foyer de jeunes cadres ayant un niveau de revenu important et bénéficiant de promotions à l’étranger.expat

Les vrais exilés fiscaux?

Il semble qu’il y ait une frange de ces foyers expatriés qui comptent exclusivement sur le gain fiscal. En effet, les départs vers le Portugal ont également triplé. Il faut tout de même signaler que le Portugal avait jusqu’ici une politique fiscale attrayante… Ce qui ne va certainement pas durer, les autorités pensant à revoir leur position.

Un manque à gagner pour la France?

D’après « Les Echos », seulement 0,3% des contribuables assujettis à l’ISF quittent la France. Mais du fait de la concentration de l’impôt sur les contribuables les plus aisés, le manque à gagner est conséquent. Selon le rapport du syndicat Solidaires Finances publiques, l’impôt sur le patrimoine souffrirait d’un manque à gagner de 4 à 6 milliards d’euros en 2010 pour les exilés fiscaux qui auraient dû être assujettis à l’ISF. 1,4 milliard d’euros de plus-values latentes sur des portefeuilles d’actions sont également sortis du pays en 2011.

Expatriation: Une bonne idée?

Si la question est de s’expatrier pour des raisons professionnelles la réponse est : Bien sûr! une carrière à l’international est extrêmement importante.

S’il s’agit de s’expatrier pour de pures raisons fiscales : c’est une fausse bonne idée! La plupart des contribuables plus ou moins fiscalisés sont mal informés et n’optimisent pas leur situation fiscale… Comme nous le signalions dans un précédent article, il existe plus de 400 niches fiscales en france en 2016. Il est tout de même plus simple de trouver des solutions d’optimisations avec toutes ses opportunité qui permettent de réduire de manière forte et efficace toute imposition (ISF, IR, CSG…)

Avant de déménager, consultez votre conseiller!

 

 

 

> Source : Les Echos

Laisser un commentaire